IMG_3332

« Je sais ce que c’est d’arriver dans un pays sans connaître grand monde » Margot, Ambassadrice à Londres

25 octobre 2015 / par / 0 Commentaire

Le 1er septembre, jour de rentrée scolaire, le Réseau des jeunes Cannois a lancé ses premiers jeunes Ambassadeurs Cannois partout en France et à l’étranger. Partons à la rencontre de Margot, notre jeune Ambassadrice à Londres. 

Hello Margot! Que fais-tu à Londres ?
Alors j’ai 21 ans et j’entame ma 2e année à Londres ! Je suis étudiante en 3ème année d’un Bachelor Media Communications à London College of Communication, qui fait partie de l’University of the Arts London. Je suis arrivée l’année dernière et j’ai commencé directement en 2e année car j’avais déjà fait un BTS Communication à Sophia-Antipolis. J’ai toujours voulu vivre à Londres et y avait déjà passé un mois durant un été pour des cours d’anglais. Je n’ai pas voulu y aller tout de suite après le bac parce que ça me paraissait compliqué de partir à l’étranger, mais je pense avoir fait le bon choix! J’ai eu plus de temps pour effectuer toutes les démarches nécessaires : passer un test d’anglais, l’IELTS, exigé par toutes les universités anglaises pour les non-anglophones.

 

« Je sais ce que c’est d’arriver dans un pays étranger tout seul », Margot, Ambassadrice à Londres

 

Pourquoi as-tu voulu devenir une Ambassadrice ? 
J’ai voulu devenir ambassadrice parce que je sais ce que c’est d’arriver dans un pays étranger sans connaitre grand monde et sans réellement savoir comment le pays fonctionne. Ce que j’entends par là, c’est que je pense qu’il est déjà difficile de débarquer seul dans une grande ville en France, et que ça l’est d’autant plus quand on arrive à l’étranger et que l’on connait pas forcément les démarches de base (genre les abonnements téléphoniques/banques, trouver un logement et un petit job etc). On peut vite se sentir seul! La ville a beau être génial, même si l’on ne s’y ennuie pas une seconde, on peut rapidement devenir « home-sick ». Et j’ai trouvé une certaine solidarité auprès de français en général, alors je pense que ça serait d’autant plus sympa entre Cannois, parler de la maison et avoir une sorte de « repère » dans cette grande ville !

 

« Il y a un tas de résidences étudiantes. Cela m’a permis de rencontrer du monde »

 

Comment se sont passés tes premiers jours outre-Manche ?
Ils se sont super bien passés en général! Les universités anglaises proposent un tas de résidences étudiantes différentes, où l’on retrouve majoritairement des gens de la même école, ce qui m’a permis de directement rencontrer du monde. Je connaissais déjà Londres puisque j’y avais déjà passé un mois et y étais allé plusieurs fois en vacances, mais ça reste une ville où il y a toujours quelques choses de nouveau à découvrir, donc je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer ou de penser à la maison.

 

Tes trois endroits préférés à Londres ?
Il y en a bien plus que trois parce qu’on trouve tellement de choses différentes ici que ca serait difficile de n’en sélectionner que 3, mais si je devais choisir 3 choses bien distinctes que je dirais Primrose Hill qui surplombe Regent’s Park et où on a une vue vraiment cool sur tout Londres. C’est d’ailleurs un des plus de Londres, il y a tellement de parcs dans toute la ville qu’à chaque fois qu’un petit rayon de soleil apparaît (et ça arrive quand même plus souvent qu’on ne le croit! ) on peut passer son aprèm dans un nouveau parc ! Sinon, il y a Borough Market, qui est situé pas très loin de mon école et qui est un marché vraiment sympa pour y manger un bout et se balader. Et enfin, je dirais Marylebone, un quartier dans le centre de Londres. Ca, c’est le côté français qui ressort car on retrouve là-bas pas mal de restos et boutiques françaises (et même de français, mais ca c’est partout à Londres), et ca fait du bien de trouver un peu de la France ici.

 

« J’adore ce rythme : Londres l’hiver et Cannes l’été »

 

On te revoit quand à Cannes ?
Le rythme en uni anglaise étant plutôt tranquille, j’ai un mois de vacances pour Noel, et un autre mois vers le mois d’avril. J’ai travaillé tout l’été à Cannes, donc finalement j’y suis plutôt souvent. Au début ca ne me manque jamais beaucoup, mais après deux mois sans rentrer, sous la pluie londonienne et loin de ma famille, je commence à tout regretter, et réalise à quel point on vient d’un super endroit. J’adore ce rythme, entre Londres l’hiver où l’on se s’ennuie pas et Cannes l’été, c’est un bon compromis je trouve !

 

Pour contacter notre jeune Ambassadrice Cannoise à Londres> cliquez ici


Laisse un commentaire