800px-David_Lisnard

David Lisnard : « Rendre possible ce grand Happening, le Festival de Cannes »

20 mai 2013 / par / 0 Commentaire

A l’occasion du Festival de Cannes qui réunit les plus grands films, et les meilleurs artistes de la scène cinématographique mondiale, Le Réseau Jeunes Cannois s’est entretenu avec David Lisnard, Président du Palais des Festivals et premier adjoint au maire, pour aborder le Festival « en coulisses ».

En tant que Président du Palais des Festivals et des Congrés, quel est votre rôle lors du Festival de Cannes ?

J’ai tout d’abord une fonction de chef d’entreprise, puisque le Palais des Festivals et des Congrès est une entreprise et le Festival est un client et un partenaire majeur. Mon rôle tient aussi à fournir des prestations et répondre à des besoins et à des services, d’ordre logistique surtout. En fait, la majeure partie du travail se fait avant et après le montage. J’ai aussi un rôle d’élu municipal, et de chef d’établissement du Palais des Festivals et des Congrès. Par exemple, chaque matin avec le sous-préfet nous menons une réunion de sécurité logistique, qui met autour de la table la police nationale, la police municipale, le service de sécurité du Palais des festivals, du Festival, les Renseignements Intérieurs, la gendarmerie, les services maritimes, les pompiers, les services de secours, bref tout ce qui permet de veiller à la bonne logistique de l’évènement. Avec toute cette équipe nous veillons à la sécurité des biens des personnes, à la sécurité sanitaire, et à accueillir les ministres, les personnalités. Enfin, ce travail consiste à rendre possible ce grand happening que constitue le Festival de Cannes qui est le premier Festival culturel au monde.

Quels sont les aménagements faits dans le cadre de cet évènement ? Quand est-ce que les équipes ont commencé à travailler dessus?

Je rappelle tout d’abord que le Palais des Festivals et des Congrès représente 80.000 mètres carré de planché, quand on enlève les parties de stockage et d’administration, tout le reste est dédié à l’évènement mais c’est aussi le cas pour un MIPIM ( salon international des professionnels de l’immobilier). L’aménagement concerne les surfaces d’exposition (stands) pour le marché du film, puisque le Festival de Cannes c’est une sélection culturelle indépendante mais aussi le premier marché du film au monde devant Berlin. De plus, on peut mentionner les espaces Moisin qui acceuille des stands ( représentant à peu près 20.000 mètres carré), où les films qui ne sont pas en sélection viennent se vendre à Cannes. Après, nous avons les aménagements qui concernent la projection ; d’abord le grand auditorium ‘ » l’auditorium de Bussy » , on monte aussi plus d’une vingtaines de salles de projection dans l’enceinte du Palais des Festivals, dont une qui est éphémère mais importante, la salle du Soixantième. On note également, les aménagements autour du Palais où ont lieu des galas, des dîners de rencontre, ainsi que tout le village international. Effectivement, Cannes est l’expression de la diversité culturelle, ce n’est pas un concept abstrait, c’est une réalité à Cannes et le Festival a révélé avant tout le monde la création artisitique cinématographique des pays asiatiques, d’Europe de l’est, d’Amérique du Sud, et d’Afrique. Enfin, Le Festival c’est aussi une succession d’aménagements dans toute la ville, les organisateurs privées ( hôtels ou villas se transforment à cette occasion). En somme, on peut dire que le montage du festival sur le Palais c’est un mois de préparation avec les opérations de pré-montage, dont 15 derniers jours intenses.

Depuis combien de temps occupez vous ce poste?

Depuis 13 ans et c’est un record d’ailleurs, dernière année où je préside le Palais des Festivals, car c’est le bout d’un cycle, il faut passer à autre chose. J’ai décidé de me présenter aux élections municipales, et quelque soit l’issue de ce scrutin, j’arrêterai la présidence du Palais.

Le Festival en chiffres ( budget, retombées économiques et sociales) :

Pour commencer le Festival de Cannes est une entité autonome, c’est une association basée à Paris, (Association Française du Festival Internationale du Film, la FIF), dont le président est Gilles Jacob et le directeur général Thierry Fremaux. Leur budget que je connais puisque je fais partie du Conseil d’Administration, avec toutes les professions du cinéma en France représentées ( des distributeurs aux exploitants de salles, les producteurs, les artistes, les critiques, le Ministère de la Culture, la ville de Cannes, les collectivités) est estimé à un peu plus de 20 millions d’euros. Le Festival est une personne de droit privée, déclaré d’intérêt public avec un équilibre privée/ public. La ville est partenaire du Festival de Cannes ( elle donne une subvention, fournit les prestations).On évalue les retombées du Festival, entre 180 et 210 milions d’euros environ de retombées économiques, en impact social c’est 4500 emplois à l’année. Cet évènement mondial représente donc un enjeu économique de premier plan, un enjeu social et culturel. Il s’agit aussi de rayonnmenent, puisque Cannes a relevé un défi identiaire au bon sens du terme, c’est une petite ville et elle doit rester à taille humaine, c’est aussi un village mondiale mais elle a une dimension internationale. Effectivement, il y a 200 ans, les anglais découvraient Cannes qui a été développée après par les russes, les libanais, les iraniens etc, les différentes premières vagues d’immigration que la ville a connu. Cannes constitue surtout cette vitrine d’un savoir-faire cannois dans le monde entier, l’aptitude à accueillir des grands évènements. C’est la meilleure carte de visite du Palais des Festivals et des Congrès, pour convaincre que la ville est un lieu adapté pour les réunions professionnelles en matière de tourisme d’affaire et tourisme de loisirs aussi, le Festival de cannes crée du désir.

Quelle est l’importance de la couverture médiatique du Festival de Cannes ?

Le nombre de journalistes accrédités est presque de 5000, et 80 pays présents, avec surtout des “prime time” extrêmement regardés, de la Chine à l’Inde aux Etats Unis, avec notamment l’ouverture avec Gatsy le Magnifique en inauguration du Festival. Ces retombées sont les plus importantes mais aussi les plus difficiles à évaluer car elles ont donné à Cannes une renommée mondiale, c’est la ville française la plus connue au monde après Paris. La ville est une marque, en termes de notoriété mais aussi une valeur imaginaire ajoutée sur des notions très positives, le haut de gamme, le rêve, la créativité, le glamour mais aussi le côté intellectuel et la capacité d’acceuillir de grands évènement. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que lorsque la France décide d’organiser le G20 au moment de la crise, ( plus grand sommet géopolitique jamais acceuilli en France) c’est Cannes qui est choisi. La ville a trouvé cette crédibilité et cette compétitivité pour acceuillir des évènements.

Votre avis personnel sur le Festival ?

Le Festival c’est du boulot avant tout. Les plus belles rencontres que je fais, c’est celles le matin à 5H45 quand j’arrive au Palais et que je vois les travailleurs. C’est sympa de croiser des stars, c’est très agréable même, mais les plus belles rencontres c’est quand je vois les employés du Palais qui travaillent ici et qui le font par amour de leur métier et cela me plaît plus que tout.

Tous nos remerciements à David Lisnard pour cet entretien,

Propos recueillis par Kodes Tajouri (@Kodes_YM )
Reporter du Réseau des jeunes Cannois


Laisse un commentaire